Étiquette : âme soeur

Mon journal de gratitudes #3

Voici mon troisième journal de gratitudes. Une autre semaine avec ses hauts et ses bas. Ses moments de pur bonheur et ses moments moins faciles.

Ça fait partie de la vie. En fait, c’est ça la vie avec son goût aigre-doux.

L’important c’est de ne pas laisser tomber lorsque ça va moins bien et d’entretenir lorsque ça va bien. J’apprends toujours à me connaitre un peu plus, un jour à la fois.

J’ai réalisé que je peux être une excellente coach de vie, toujours prête et disponible à fournir des conseils en ce qui concerne les relations amoureuses. Sauf que je ne suis pas habile à les appliquer dans ma vie personnelle. Je suis même pathétique mais sans aucune mauvaise foi. Je manque aussi de patience car je veux que les choses m’arrivent rapidement. C’est ça le hic!

Ben au moins je le reconnais donc il reste à travailler sur cet aspect moins “fort” de ma personnalité. Et communiquer encore et encore au lieu de vouloir prendre la fuite…ou se cacher en-dessous de mon lit.

«Vivre dans la revendication constante de son bonheur, revient à être victime de ses attentes… Accueillir toute situation comme occasion de se transformer, c’est grandir véritablement. » Yvan Amar

Alors voilà pourquoi je suis reconnaissante à la vie :

• J’ai eu de bonnes nouvelles concernant mon poste à la job.

• L’inspiration est au rendez-vous donc je suis en mode écriture et un autre de mes textes Prendre soin de son cœur a été publié par le Huffington Post Québec (ça fait 6 ou 7 textes au total publiés et partagés à grande échelle).

• La fille au Tim Horton de mon coin me prépare mon café latté habituel aussitôt qu’elle me voit entrer sans même à le lui demander. Son attention à se rappeler de mon choix me touche beaucoup. Je vais glisser un mot à son chef d’équipe demain matin. Elle mérite une tape dans le dos.

• Mes trois amours sont venus vendredi soir et ils seront avec moi pour une semaine. Toujours du plaisir, des fous rires, de la complicité et des “j’t’aime” furtifs mais comblants.

• Mon amitié avec Maud. J’ai découvert en elle une âme sœur. Je viendrai te rendre visite ma belle quand tu seras prête de me recevoir dans ton coin de pays. Tu es la bienvenue chez moi aussi!

• J’ai eu droit à des moments de douceur et de félicité qui m’ont fait beaucoup de bien au cœur et à l’âme.

• Toujours reconnaissante pour le toit au-dessus de ma tête, la bouffe sur ma table et la chaleur dans ma demeure. Ce n’est pas à prendre pour acquis!

Apprendre à choisir

IMG_5794

Les débuts sont toujours flamboyants et encore plus quand il s’agit du début d’une relation (d’amitié ou d’amour). Les papillons, les découvertes, les nouvelles promesses font en sorte qu’on flotte sur un nuage de bonheur mais attendez de voir la fin pour que ce nuage se dégonfle et la brume qui aveuglait les yeux disparaisse en laissant place à une réalité crue, sans filtre et décevante.

Vous voyez l’autre, qui était l’objet de votre adulation, la réflexion de vos rêves les plus fous, en chute libre du haut de votre nuage. Cette révélation vous ébahit et vous laisse sans mot.
Comment ai-je pu ne pas le voir venir? Et pourtant, il y avait des signes précoureurs!

Ce n’est pas la fin du monde!

L’important c’est d’apprendre à déceler ces signes et à être plus rationnel. À ne pas se laisser entraîner par les apparences trompeuses, un peu trop pétillantes qui finissent par gruger toute notre énergie afin de continuer à pétiller!

J’ai appris à la dure à me méfier et à tracer une ligne claire dans ma tête entre ce que j’accepte de laisser rentrer dans ma vie et ce qui doit rester de l’autre bord de cette ligne.

Depuis que j’ai appris à choisir mes batailles, je vis mieux avec ce que ces relations peuvent amener (ou pas) au quotidien. Malheureusement, avec notre exposition continue aux réseaux sociaux, on est moins en contrôle de ce qui peut s’infiltrer dans notre cercle, même en choisissant d’établir des limites.
Ceci étant dit, en sachant d’avance ce qu’on accepte ou pas, on peut s’abriter sous notre coquille quand ça ne fait pas notre affaire ou filtrer et laisser pénétrer à l’intérieur de notre bulle ce qui nous convient.

Je ne veux plus de semblant de relation. Je veux uniquement ce qui me ressemble. Mon énergie, je la garde pour ceux qui la méritent et pour ceux qui gardent la leur pour moi.

 » Ne laisse entrer dans le jardin de ta vie que ceux qui ont des fleurs à planter. » Mazouz Hacène

Les dernières semaines, j’ai appris sur moi plus que j’ai appris dans les dernières années. Pour la première fois, je me vois différemment. Je vois la vraie moi qui sait ce qu’elle veut et qui est prête à avancer sans peur, sans hésitation et avec un cœur net. Une conscience tranquille, un rationnel hors de tout doute raisonnable!

En laissant entrer dans ma vie la personne qui a vu en moi ce que je voulais toujours voir en moi, j’ai compris à quel point le rôle que les autres peuvent jouer est primordial : soit constructif ou destructif. Cette personne est prête à se battre pour moi, à investir dans cette relation, à foncer sans peur. Elle ne s’est jamais demandée si je méritais son énergie ou pas. Mon cœur s’est ouvert à tout cet amour et tout cet intérêt sans recul.

Dans un moment de confusion, j’ai eu une révélation soudaine : mes tripes, mon cœur et ma tête sont en harmonie. C’est LUI! Tout en moi criait son nom. J’ai consulté mon cerveau, il approuvait. J’ai consulté mon cœur, même réponse. J’ai consulté mes tripes, oh que oui aussi!

Le début n’était pas flamboyant comme ce que j’ai déjà connu!

C’est rassurant…
À la veille de mes 41 ans, je ne veux plus de flamboyance vide et superficielle. Je veux de l’authentique, du profond, du diversifié, du coloré, du polyvalent, du drôle, du fou….surtout du solide sur qui m’appuyer quand je boîterais!

Mon cœur et ma tête ont si bien conspiré pour une fois et l’ont choisi, LUI! Oui Lui!

« Une illumination soudaine semble parfois faire bifurquer une destinée. Mais l’illumination n’est que la vision soudaine, par l’Esprit, d’une route lentement préparée… »
Antoine de Saint-Exupéry