Catégorie : Confidences

Poème coquin

Je ferme les yeux, tu es presque là,
Je ressens la braise de ta passion de l’au-delà.
Ton étreinte remplie d’amour me comble,
Ta voix chuchotant mon nom me fait fondre
Loin! mais proche en pensée, tu fais naître ma volupté.

Tes va-et-vient imaginaires en moi
Me laissent en total émoi
Chaque mouvement de ton bassin contre le mien
Déclenche un tourbillon de folles sensations, me fait du bien
Et s’empare de ce qui reste de ma lucidité.

Tes mains s’aggripant fort à mes hanches
Pour augmenter mes frissons en avalanche.
Mes lèvres pulpeuses cherchant les tiennes
Ton regard plongeant dans mes prunelles châtaigne
Les enveloppant d’une tendre sérénité.

Je veux ressentir tout ce que tu ressens,
Je rêve de voir monter ton désir tout doucement
Contempler ton intense plaisir que mon corps voudrait t’offrir
Serait mon plus beau cadeau de l’éternité.

En pause des mots

Quand les mots ne sont plus appropriés.

Quand ils m’étouffent au lieu de me soulager.

Quand ils se vident d’emblée,

De tous les sens qui leur sont attribués .

Quand ils ne sont plus à la hauteur,

De la tourmente remuant des vagues dans mon cœur.

Je préfère me taire,

Je préfère ne plus m’en faire.

Je choisis le silence pour honorer ma valeur,

Et pour réconforter ma grande peur.

Je choisis le silence pour rendre hommage à toutes les guerres jouées

Ainsi que les victoires que j’ai remportées,

Tout au long de mes 41 ans d’existence mouvementée.

Je choisis le silence car les mots insultent ma douleur!