J’ai fait un souhait…

Depuis quelques mois, la vie berce mon coeur en douceur. Elle a décidé qu’il était grand temps que mes cicatrices guérissent, que le sourire retrouve son chemin vers moi et que mon âme gitane rêve à nouveau d’amour, de liberté et de poésie.

À la veille de mes 42, je suis une femme heureuse. C’est gros comme déclaration, non? Il ne faut pas mélanger combat quotidien et bonheur. Ce sont deux choses distinctes. Mes combats sont toujours là. Des fois trop lourds même à livrer. Mais ça ne m’empêche pas d’être heureuse. Je suis à nouveau née le jour où mon regard a croisé le plus affectueux des regards. À ce moment précis, je ne savais pas que ma vie allait prendre un tournant différent vers une destination inattendue, remplie de surprises et de nouvelles possibilités.

Certaines rencontres nous sont simplement réservées pour le bon moment. Rien ne sert de vouloir forcer les choses. Tout arrive à bon escient. Qui ne rêve pas de tendresse et d’affection, d’être en couple, d’aimer et d’être aimé? Même les contes qu’on lit à nos enfants, avant le dodo, se terminent par une belle histoire d’amour. Notre corps a besoin de nutriments pour bien fonctionner. Notre coeur, lui, a besoin d’amour pour s’épanouir et demeurer en santé.

Au cours des derniers mois, j’ai connu le vrai sens d’aimer et d’être aimée inconditionnellement, librement, facilement, intensément, tendrement, profondément, doucement et follement. J’ai découvert à quel point on peut être bien avec quelqu’un. À quel point, ses bras deviennent un pays, une maison, un refuge, un hâvre de paix, un cocon. À quel point, on peut être fait l’un pour l’autre. Je n’exagère pas, je vous l’jure. On peut vraiment, mais vraiment « fitter » dans les bras de quelqu’un. C’est presque irréel. Hallucinant. Mais c’est RÉEL et c’est merveilleux. Je me demande des fois si je ne le rêve pas. Ça m’est arrivé de paniquer car j’ai eu peur de découvrir que ce n’est qu’un rêve qui finit en me réveillant. Mais il était là pour me rassurer comme il le fait bien quand je suis prise d’angoisse pour divers raisons.

Lui, il n’a pas peur de mes cauchemars ni de mes anciennes blessures. Quand je pense à tous les idiots qui m’ont dit que je suis une femme non guérie de son passé et pas prête à l’amour, j’ai envie de les envoyer promener en leur disant à quel point ils ne méritaient pas en partant mon coeur et l’amour que j’aurais pu offrir. Mon coeur n’est digne que d’un roi. Je le préservais précieusement à celui qui le méritait, qui pouvait en prendre soin et surtout qui était capable de mettre du baume sur ses blessures. Que dire aussi de l’autre catégorie d’idiots qui ne voulaient qu’un plan B pour pas dire Q sans jamais m’offrir leur coeur afin de combler le manque qu’ils vivaient dans un couple médiocre qui ne tenait qu’à un fil mais qu’ils gardaient pour les apparences? Lui, il m’a offert son précieux coeur au complet et m’a nommée la reine de son amour. Voyez-vous donc, chers messieurs (mentionnés plus haut), pourquoi c’est lui et non vous? Mon roi à moi est galant, drôle, chic, généreux, intelligent, affectueux, tendre, sensuel, fou, beau, passionné et serviable. Toujours prêt à être à mes côtés, prendre soin de moi, réaliser même mes rêves les plus fous au lieu de me raisonner et me calmer. Il m’aime comme je suis et considère ma personnalité colorée et des fois flyée comme un coup de magie.

Il aime comment je l’aime et je m’occupe de son coeur. Il sait que son coeur qu’il a mis entre mes mains est en lieu sûr. Il n’a pas peur de mon amour, ni de son amour. Il ne me permet pas seulement de rêver mais il rêve aussi avec moi.

J’ai fait un souhait et la vie me l’a accordé. Il m’a été accordé. Il était mon souhait. Aujourd’hui et plus que jamais, je suis reconnaissante pour tout ce bonheur d’être aussi aimée, respectée, gâtée par cet homme merveilleux. Je l’aime comme je n’ai jamais aimé et pour lui, je suis prête à tout. Notre bonheur est tout ce qui compte. On s’est fait une promesse de ne jamais oublier de s’aimer et de se le dire.

J’ai fait un souhait…j’ai eu LUI.

17 réflexions sur “J’ai fait un souhait…

  1. Oui, je confirme que cela existe bel et bien, je mets immédiatement un bémol voire un sens interdit à porter un amour de cette Nature dans l’enfermement d’un quotidien (le couple)… c’est la fin et la mort assurée… Mais ce n’est que pour recréer plus loin et plus tard une nouvelle relation amoureuse avec un autre Être… En effet, avoir goûté à l’amour Vrai une fois, et une seule, c’est y revenir toujours….

    Aimé par 1 personne

  2. « Mais c’est RÉEL et c’est merveilleux. Je me demande des fois si je ne le rêve pas. Ça m’est arrivé de paniquer car j’ai eu peur de découvrir que ce n’est qu’un rêve qui finit en me réveillant. »
    Autant te dire que je me pince encore de temps en temps pour réaliser que oui c’est réel Dina.
    Rien ne sert de presser les choses ou les évènements. Tout arrive quand notre cœur est ouvert à recevoir l’autre et vice versa.
    Je suis très heureuse pour toi. Pour vous. De vous être trouvés. D’être heureux.

    Aimé par 1 personne

  3. bonjour, vous me faites rêver… et me donnez presque envie de croire à nouveau en l’amour… moi qui suis en pleine séparation après 30 ans de mariage… Je vous souhaite de beaux moments avec cet homme, perle rare qui vous correspond! Je crois que je vais faire aussi un souhait… Margo

    Aimé par 1 personne

    1. Bonjour Margo, je confirme que l’amour bel et bien existe. Je comprends ce que tu vis étant moi-même séparée depuis deux ans et demi après un mariage de 14 ans et trois magnifiques enfants. Ne perds pas espoir. Je pense à toi❤️

      J'aime

  4. Si je puis me permettre et à votre attention, les amoureu-seus-x, j’ai ce texte à offrir en partages et parce que les fleurs c’est périssable… (Hommage à « Le Baiser d’Aphrodite/Vénus-Aphrodite que certain-e-s connaissent déjà ici….):
    « « Sauvage »

    « Chaque fois que j’entends un homme dire, “Elle est trop, trop sauvage, trop difficile à comprendre, trop compliquée, trop difficile à maîtriser, trop émotionnelle, trop dogmatique, ou folle”, j’entends en fait “J’aurais brûlé son cul sur les bûchers de Salem. Elle est trop connectée à la Déesse. Je ne pourrai pas la dompter. Je ne la comprendrai pas. Je ne pourrai pas la garder. Elle n’aura pas besoin de moi. Elle est trop puissante et n’aimera pas les parties blessées de mon être”

    Au contraire, elle verra les parties de toi qui t’effraient et les aimera malgré tout. Une femme libérée t’aimera sans avoir jamais besoin de te changer. Elle se connectera à toi à un niveau primaire, aura besoin de ton corps quand elle se laissera consumer par son propre feu intérieur. Sa passion te fera capituler alors même que tu la verras bouleverser tout ton monde. En tant qu’amante, elle ne fera pas seulement l’amour à ton corps et à ton cœur, mais aussi à ton âme. Tu te demanderas comment c’était de vivre avant de la rencontrer. Elle t’irritera, et si tu réponds, ça sera encore pire.

    Quand vous vous réconcilierez, tu réaliseras à quel point tu te sentais mourir en imaginant la vie sans elle, mais elle t’a enseigné ta force et comment ta vulnérabilité te rend courageux. Elle t’a fait comprendre que tu peux survivre à tout, même à la perdre, car elle t’a appris à croire en toi-même. Elle exigera encore plus de toi, et tu seras heureux qu’elle ait su que tu avais cela en toi depuis toujours.

    Elle t’aimera violemment et t’enseignera de la même façon. De même, elle te nourrira et t’atteindra à un point qui te rendra inconfortable. Elle aimera le petit garçon craintif en toi, celui dont tu redoutes l’existence, et en le reconnaissant elle te fera sentir que ton vieux toi est mort, celui qui vivait dans le mensonge. La partie de toi qui ne se trouve pas assez bien émergera pour guérir, et elle verra à travers ta façade. Elle appuiera sur les boutons et te fera rentrer encore plus en toi-même. Elle te fera te poser des questions, te fera grandir et apprendre bien plus que tu ne le pensais possible. Elle te mettra au défi et ne sera jamais ennuyeuse.

    Elle t’excitera et t’exaspérera avec son audace qui la fait être complètement elle-même, et pas seulement des bouts d’elle-même. Elle aura beaucoup de sentiments et tu ne sauras pas quoi faire, mais pas une seule fois tu n’oseras penser à la quitter car tu es étranger à la tragédie.
    Ses larmes t’effraieront et tu voudras la réparer, réparer ses problèmes, réparer le monde pour elle. Elle te rassurera en t’expliquant que c’est un moyen de s’exprimer et que cela n’est pas un signe de faiblesse, que tu peux pleurer quand tu es en colère, content, triste, ou sans raison du tout. Que les larmes sont comme un élixir pour l’âme, un catalyseur du lâcher prise, un signe de changement d’énergie.
    Ce sera une chevauchée sauvage, une aventure qui te mènera au bord de toi-même. Avec cette relation, tu voudras assurer ton amour pour toujours, mais tu sauras que tu ne peux pas posséder une femme libérée, tu ne peux que l’aimer. Aime une sauvage. Laisse la t’ensorceler, t’enivrer, te stupéfier, te séduire, t’hypnotiser, t’enchanter et laisse la te libérer. »
    ~ Jenny Perry »

    Aimé par 1 personne

      1. Je pensais que vous connaissiez ce texte « terrible » vu et lu chez une blogueuse qui vous lit et que vous devez lire…
        Ce texte est pour moi d’une actualité Incroyable dans des moments de lexperimentation de cette relation à la spiritualité, tant dans la dimension de L’amour que du Féminin, où l’on revient aux Sources de l’humanité et a l’origine même de nos substances charnelles….

        Aimé par 1 personne

      2. J’adore Lire Vénus. Elle met des mots sur mes ressentis mais je suis un peu absente du blog depuis un bout à cause du manque de temps. Je prépare mes cadeaux de Noël (le tricot prend ce temps supposément alloué à l’écriture et au partage avec les blogueurs et blogueuses). Je reviendrai plus souvent, promis. J’ai partagé ce texte avec mon amoureux et on a eu des discussions sur le sujet. Il est vraiment wow.

        Aimé par 1 personne

      1. Vous êtes passée sur mes pages, ce matin sur l’Hétéro-Clite des pages de cet Espace Personnel d’expressions où je mêle des billets du temps présent comme des billets des temps plus anciens…. Je reviens sur ce texte où je retiens ce « souhait » et ce en quoi ma propre histoire et celle de la Femme que j’aime aux sens de ce que vous relatez vivre de cette si belle relation… De mon point de vue, et pour en vivre depuis l’origine de la relation amoureuse hors normes et hors du commun que je vis présentement et des situations intimes vécues depuis bientôt plus largement 4 années (mais je pourrais remonter bien plus loin encore et en détails…), mille synchronicités me démontrent que ces « souhaits » ont leurs origines dans l’enfance dans une forme (et un fond) de construction du désir, Désir de vivre, désir de réalisations personnelles… Sans parler d’aller explorer les Mémoires Akashiques qui à mon sens également font de nos réalités amoureuses que nous vivons des Amours de Légende.. (Camus-Casarès, Eluard-Gala, Musset-Sand, etc.) dont les origines fondamentales sont à trouver tant dans les Déesses-Mères que dans l’ancrage social des Temps de l’Antiquité et des origines de nos civilisations, où tout semble s’être ensuite complètement délité….

        Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s