L’homme sans nom, sans visage

Elle a rêvé de lui. Elle l’a rêvé, lui l’homme sans nom, sans visage qui hantait son sommeil et son réveil. Elle, la fille rêveuse, la romantique, le saumon sauvage qui vit sur son petit nuage argenté.

Dans son rêve, il était celui qui l’aimait d’un amour démesuré, d’un amour qui n’a jamais existé que dans ce même rêve qu’elle avait. Elle aimait le regarder dormir paisiblement, l’entendre respirer doucement, le voir bouger et changer de côté dans son sommeil. Il aimait l’envelopper de ses bras forts qui la faisaient sentir en sécurité. Elle adorait s’engourdir par sa chaleur réconfortante avant de lâcher prise et se laisser aller dans le monde des rêves.

Cet homme sans nom, sans visage était son Nord, son roc solide, son repère. Elle savait que si elle trébuchait, sa main était là pour la relever. Elle pouvait compter sur lui. Plus rien ne lui faisait peur. Plus rien ne pouvait l’atteindre.

Cet homme sans nom, sans visage, était capable de douceur infinie malgré sa virilité déroutante. Il était rempli d’affection et ne s’empêchait pas de la lui donner généreusement. Il ne voyait qu’elle. Elle, sa perle, son trésor à lui. Elle ne voulait que de lui. Lui, son rayon de soleil, son bonheur et son fou rire.

Il était sans nom, sans visage mais il était tout son monde imaginaire. Le seul qui pouvait la faire vibrer, s’émouvoir, frissonner. Il la comprenait et l’acceptait comme elle était. Ses petits défauts l’amusaient. Ses imperfections la rendaient parfaite à ses yeux. Il lui disait qu’elle était la plus belle, la plus douce, la plus affectueuse. Elle s’amusait à le décoiffer, à caresser son beau visage, à tracer avec son index la forme de ses traits qui faisaient battre son coeur la chamade. Elle se noyait dans son regard à la couleur du ciel. Elle collait son oreille contre sa poitrine pour entendre son magnifique coeur tambouriner d’amour.

Il était drôle avec un brin de sarcasme que elle, seule, comprenait et savourait. Il comblait sa vie, il comblait ses rêves. Il était sans nom, sans visage mais il était tous les hommes de la terre. Il portait tous leurs noms, tous leurs visages…

Puis un matin, en se réveillant, elle voit son visage et découvre son nom. L’homme sans nom, sans visage avait le plus doux des noms et le plus beau des visages. Elle n’a plus besoin de le rêver. Elle n’a plus à imaginer son sourire radiant, ni à se blottir imaginairement dans ses bras. Il est la réponse à toutes ses prières. Sa vie ne sera plus jamais pareil. Et elle ne sera plus jamais seule…l’amour prend soudain tout son sens…

7 réflexions sur “L’homme sans nom, sans visage

    1. C’est fait ma belle Marie. La vie l’a tracé sans que je m’y rende compte. Du moment où j’ai lâché prise et j’ai commencé à savourer mon bonheur intérieur et mon célibat, tout s’est placé pour le conduire vers moi. Un homme unique qui sort de l’ordinaire. Ça s’est fait d’une façon smooth, non planifié. Loin d’un coup de foudre qui risque de s’éteindre. La vie s’occupera du reste…

      Aimé par 3 personnes

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s