L’amour au temps du numérique (Temps imparti entre copines #3)

Voici mon troisième texte avec mon amie Maud. Nous avons choisi comme thème l’amour à l’ère du numérique et chacune de son côté s’est lancée dans la rédaction de son texte pour le plaisir de découvrir après ce que elle et moi avons respectivement écrit.

Au cours de cette dernière décennie, la révolution technologique a laissé son empreinte sur notre vie au grand complet et les relations amoureuses n’ont pas été épargnées non plus. La dynamique entre les différentes personnes a changé. Je ne peux pas dire, par contre, que c’est changé vers le meilleur.

Étant moi-même de la génération de la radio cassette, du walkman, des jeux dans la rue avec les enfants du voisinage, des lettres d’amour secrètes écrites à la main à l’insu de maman ou du prof., j’ai de la misère à concevoir les relations amoureuses réduites à un magasinage en ligne. On défile les profiles sur nos applications mobile comme on feuillette un catalogue Sears ou un circulaire Walmart afin de trouver l’homme ou la femme « parfaite ». On établit des critères presque impossible à atteindre en oubliant le détail le plus important : on est scruté à notre tour….et on n’est pas parfait!

On accumule des rencontres, et par la bande, des déceptions. Ce qui est entre les oreilles n’est plus un critère important. Au contraire. Plus la personne est du style intellecto, moins ses chances de « pogner ». Après tout, qui a besoin d’une femme (ou d’homme) qui parle de politique, d’histoire, de culture, de plantes, de musique, sur un site de rencontres? Il faut qu’elle soit belle, sexy, grande, fine et « willing« . Excusez-moi le terme mais je ne vous conte pas de menteries! J’ai été moi-même une consommatrice de sites de rencontres et j’ai décidé d’abandonner l’idée la plus stupide que j’ai pu avoir de ma vie. En fait, tout dépend de ce qu’on cherche. Si le but est de s’amuser et d’avoir des plans B, C…et Q, c’est le bon endroit pour ça. Si le but est de rencontrer l’amour de sa vie et bâtir une relation sérieuse à long terme, c’est plutôt rare. Bonne chance. Je n’ai pas dit que ça n’arrive pas. La perle rare existe n’importe où et n’importe quand. Il suffit d’arriver à la dénicher. Personnellement, je n’ai pas trouvé mon compte là. Je ne réponds pas aux critères. Je suis du genre à trop « philosopher »!!!

Par contre, un fait important à souligner afin d’être juste et objective (ouais quand même!), j’ai pu construire de belles amitiés qui durent depuis des mois. De belles personnes avec qui j’ai des affinités et des discussions philosophiques qui m’apportent un plus à ma vie. Ces relations sont bien restées à l’étape de l’amitié et ça me convient parfaitement. Une d’elles se démarque par un « quelque chose » de plus. Je ne peux dire c’est quoi à l’instant car je ne le sais pas. Je vais laisser le temps (et les circonstances de la vie) me le dire!

Beaucoup de ces habitués des relations numériques ne prennent pas le temps de découvrir les personnes qu’ils croisent. Après le premier échange, ils veulent te rencontrer. Si tu refuses car tu juges que c’est encore tôt de passer à cette étape, on te « flush« . Oui oui aussi simple que ça. C’est le petit piton « DELETE » sur le clavier qui décidera de ton « destin ». Allez NEXT. La personne disparait du jour au lendemain d’où le mot « ghosting« . D’ailleurs, c’est facile à le faire, la personne est cachée derrière son écran. Après tout, on est juste un nombre. Un nickname.

On te choisit selon ta photo. Même si tu écris une épopée sur toi-même dans ta fiche de présentation, personne ne prend le temps de la lire. On se fiche de ce que tu es, de ce que tu aimes, de ce que tu cherches, de ce que tu veux. Le body language et les émotions n’y sont pas. Ta photo « photoshopée » te fera passer le test de la pré-séléction ou pas. Si par malheur, cette journée où tu as pris la photo, tu as mal dormi et/ou c’est ta journée « bad hair day« , tu es foutu. Tu seras condamné à l’oubli éternel! Au pire, tu seras abordé par un autre être condamné tout comme toi…

L’amour au temps du numérique, c’est un amour de consommation rapide et non durable. Il sert à satisfaire tes besoins urgents. On veut te faire l’amour en ligne. On t’envoie des sextos et on te le dit clairement que c’est important pour savoir si la maudite « chimie » est là. De quelle chimie parle-t-on si tu n’as jamais vu la personne en vrai?

Il est du genre « périssable » avec une date d’expiration de quelques semaines tout au plus. Il ne te permet pas de rêver. Il ne te donne pas la chance de goûter à la félicité. Tu n’auras pas le temps de toute façon!

Je crois encore à l’amour galant. L’amour du temps de nos parents et de leurs parents. Pour moi, c’est l’amour au temps des chevaliers, des ladies et des gentlemen que je veux. Point, c’est tout!

14 réflexions sur “L’amour au temps du numérique (Temps imparti entre copines #3)

  1. Nos points divergent pour une fois, car on peut rencontrer quelqu’un via le net sans que ça soit prémédité, et qu’on prenne tout notre temps. Regarde Christophe et moi on aurait jamais pensé et puis….. mais c’est vrai qu’on s’était mis des barrieres on avait dit ne vouloir rencontrer personne on se le disait tout le temps.

    Aimé par 2 personnes

  2. Comme tu expliques bien, les sites de rencontre. Tout dépend desquels, et il y en a dans les plus célèbres où ce n’est que pour le plaisir et rien d’autre.
    Tu écris ceci : « Il faut qu’elle soit belle, sexy, grande, fine et cochonne »surtout mince correspondant aux critères vus et revus dans les magazines. Nous avons notre vie personnelle de chaque côté. Le côté virtuel sur ce type de site comme tic, tic, 😆 est à fuir, ce n’est que de la drague, inutile de s’y attarder et pour la société elle-même que de produits à la consommation pour elle. Brrrkkk pour le côté pragmatique et réaliste. Or, je me suis mariée par internet et ai rencontré mon mari, nous étions précurseurs, à cinquante ans. 🙂 Nous vivions encore ensemble, chacun avec notre chez soi. 🙂
    Ma meilleure amie Bruxelloise, après un veuvage et un mariage de plus de quarante a rencontré il y a presque un an, un autre homme, et c’est le coup de foudre pour eux deux. Je reste sur la réserve, on verra bien. Un coup de foudre rempli de sagesse, de respect, et d’autres considérations qu’à vingt ans, nous ne pouvons pas encore avoir acquis.
    Ton analyse est excellente ainsi que tes arguments.
    @Maud a aussi raison 🙂 Ne la connaissant pas, je respecte ses arguments. Merci @Dina D pour ce bel article. Je m’en vais aller lire le précédent. 🙂 Et j’écrirai le mien sur mon blog ou site à ce sujet.

    Aimé par 1 personne

    1. Merci de ton commentaire et de partager ton expérience. Je ne nie pas que tu peux tomber sur une bonne personne et construire avec elle une relation à long terme mais c’est plus rare. Il y a de bonnes personnes partout. Mais pas facile de les découvrir sur un site de rencontres. J’ai fait de belles amitiés par exemple qui durent depuis 8 mois déjà. Des personnes avec qui j’ai des affinités mais pas pour être en couple avec. Donc on s’est rencontrés et restés au stade de l’amitié pure. Je connais quelques couples qui se sont rencontrés là et auj mariés avec des enfants. Les bonnes personnes au bon moment j’ose croire. Mais c’est pas pour moi. Maud a un autre point de vue selon son expérience perso.
      Je t’encourage à écrire le tien aussi pour nous faire part de ton point de vue 🙂
      Bon dimanche 🌷😁

      J'aime

  3. J ai connu plusieurs périodes Meetic en constatant à chaque fois des changements rendans le site de moins en moins humain.
    Du côté masculin, c est très compliqué car les femmes sont très sollicitées et souvent très mal….une amie m a laissé son compte pour que je vois comment cela se passait et après une heure, j ai dit à mon amie que j avais honte d être un homme….grâce à meetic j ai trouvé un appart (si,si) mais pas d amour durable….j ai découvert aussi qu on utilisait Meetic le samedi dans la nuit car les filles qui n avaient pas trouvé leur bonheur en boîte de nuit venaient se servir sur meetic pour ne pas passer la nuit seule……certes il y a des exceptions mais il y a aussi des codes à trouver pour éviter les cas sociaux ou sexfinder….finalement c est Facebook qui m aura apporté la plus belle des surprises, peut être que nos démarches de ne pas être en recherche de….aura été notre système, en tous cas, je suis heureux de vivre cette belle histoire et je vais bien prendre soin de ma chérie, mon phénomène 😊😊😊

    Aimé par 2 personnes

  4. IL faut un temps ou je fréquentais un site de rencontre mais y’a déjà presque 10 ans, ça a forcément changer mais y’avait déjà ce coté supermarché qui me déplaisait beaucoup. Après je conçois que l’on puisse tomber sur l’âme soeur mais ça ne doit pas arriver tous les jours ! Bisous DIna

    Aimé par 1 personne

  5. Je n’étais pas sites de rencontres avant de me lancer Dina. Et ce que j’ai trouvé ne m’a pas fait rêver en effet. Pourtant j’ai de très bons amis pour qui cela a donné quelque chose de très positif. C’est encourageant!
    Je crois que tout dépend de notre état d’esprit. Si on cherche trop, on est souvent déçu. Si on n’attend rien de particulier, on peut faire de belles rencontres.
    Belle et douce semaine à toi et merci pour cet article criant de vérité.

    Aimé par 1 personne

  6. Oui, le numérique est un moyen puissant de créer des liens entre les gens qui en ont envie, mais, il faut savoir lire entre les lignes… Exemple :
    « belle femme, jeune, féminine, mince… stop
    célibat trop lourd à porter… stop
    cherche homme bien dans sa peau… stop
    et surtout généreux, romantique, avec beaucoup de qualités… stop
    pour l’aider à sortir de sa coquille… stop

    Tout ça pour dire que, malgré tout, c’est le hasard de la vie qui fait les belles rencontres. La petite part de magie qui se dissimule derrière les écrans, je ne la vois pas !
    Et puis pour les baise-main et les bouquets de fleurs, c’est mieux en vrai plutôt qu’en émoticône !
    🤝🌼🌷🌹

    Aimé par 1 personne

  7. Vous parlez plutôt de ‘trouver’ l’amour au temps du numérique , courtiser, fréquenter, charmer,  » flirter « . E-Harmony vs Tinder. Pas évident quand tu cherches une relation amoureuse et qu’eux veulent presque exclusivement trouver des relations sexuelles… (N’oubliez pas que les hommes pensent à  » ça  » toutes les 7 secondes). Mais pour deux personnes qui s’aiment et s’efforcent de faire progresser leur aventure, l’internet peut souvent aider la relation.

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s