Être heureuse…

Au fil des jours, je suis de plus en plus convaincue que l’attitude que nous adoptons vis-à-vis la vie et les autres fait toute la différence par rapport au cours des événements.

Pendant une certaine période de ma vie, j’ai été prisonnière d’un cercle vicieux de négativité. Plusieurs facteurs y ont contribué mais mon rôle était important. Je broyais du noir en permanence. Je ne voyais aucune issue de sortie de toute situation dans laquelle j’étais.
Je me faisais du tort avant tout car je m’accrochais à tout ce qui me permettait de m’apitoyer sur mon sort. Et là, je n’en finissais plus. Pourtant, je savais très bien que ce n’était pas ma vraie nature (heureusement).

Dans mon quotidien, je suis une fille de nature joyeuse et positive avec un côté coloré, givré même. Je cherche le positif dans tout ce qui peut s’avérer négatif. Je chiale peu ou presque pas. Je suis en contrôle de mes émotions et c’est plutôt rare que je pète ma coche.

Donc, génétiquement parlant, je n’ai pas de dispositions pour la morosité. Il ne faut pas se le cacher, on est soit porteur de ce gène ou pas. Ça compte pour un certain pourcentage (je n’ai pas les chiffres). Ce n’est pas moi qui le dis. Il y a même des recherches sur l’héritabilité de la dépression.

Les conditions dans lesquelles je vivais, les conflits continus à la maison, mon insatisfaction vis-à-vis mon ancienne job, ma crainte de l’inconnu si je me séparerais, ont fait en sorte que je ne sois plus cette fille de nature enjouée.

J’ai sombré dans la dépression et par la suite, j’ai été aspirée par ce tourbillon négatif qui a continué post-dépression.

En faisant souvent de l’introspection et des retours sur les événements, j’ai découvert mon attitude négative envers tout et rien. Je ne m’en rendais pas compte. Ça m’a frappée en plein gueule. Donc, je me suis mise à surveiller de très près mes réactions, à les noter et à les analyser. J’ai vraiment détesté ce que j’ai vu. J’ai décidé de me chercher et j’ai réussi à me retrouver.

Pour contrer les effets nocifs de l’environnement qui m’entourait, je devais prendre des décisions importantes par rapport à ma vie et surtout à mon bien-être mental et psychologique.
C’est là où j’ai commencé à faire des choix et à prioriser. Parmi les choix adoptés, s’éloigner de ceux qui dégagent une énérgie négative m’était très important pour atteindre la paix intérieure.

Ensuite, c’était mon fameux “lâcher-prise”.

Petit à petit, j’ai retrouvé en moi la fille joyeuse et positive. Mon côté “fofolle” doux. Il fallait maintenir cet état d’esprit en s’entourant de tout ce qui est évidemment positif.
J’ai débarqué du tourbillon et là, je m’y tiens loin. Je me plais où je suis et ça me fait chaud au cœur qu’on me dise souvent que je dégage de la joie de vivre. Je crois qu’on attire nos semblables contrairement au principe de l’aimant. Je ne me vois PLUS dans une relation avec quelqu’un de pessimiste, de nature triste qui s’apitoie sans cesse sur lui-même.

J’ai travaillé fort pour me défaire de cet état et j’ai cheminé assez loin pour mettre ma paix intérieure et ma joie de vivre en danger. Suis-je égoïste? Un peu. À 41 ans, je sais ce que je veux mais surtout ce que JE NE VEUX PLUS….être heureuse et le demeurer est le choix que j’ai fait. Je me suis simplement choisie…

« Soyez d’abord heureux, soyez joyeux, célébrez et ensuite vous trouverez une autre Âme qui célèbre tout autant, il y aura alors une rencontre de deux Âmes dansantes et une grande danse en émergera. » OSHO

22 réflexions sur “Être heureuse…

  1. Il est tellement plus facile de se laisser aller à la négativité. Notre cerveau est programmé pour cela, voir arriver le danger, ne retenir en priorité que les événements négatifs pour savoir mieux réagir la prochaine fois. Merci pour ce message, je suis encore dans le tourbillon et il me tarde d’en sortir ! C’est encourageant et inspirant 💙

    Aimé par 1 personne

    1. Merci Amélie. Après la pluie, le beau temps. Tant qu’on est conscient (e) de la situation, l’espoir de s’en sortir est là. Les moyens peuvent nous manquer ainsi que le timing mais il ne faut surtout pas s’abandonner au désespoir. Bisous du Québec🌷☀️

      Aimé par 1 personne

    1. Merci Angie. La relation avec nous-même c’est comme la relation de couple. Tant que tu l’entretiens, elle continue à évoluer et à te procurer un bien-être. Si tu la prends pour acquis, c’est fini! La frustration, le mal-être, la négativité. Je te souhaite une belle journée aussi! Bises

      Aimé par 1 personne

  2. Bonjour, comme tu décris bien ton combat pour te retrouver, une phrase fait « mouche  » pour moi, avons nous vraiment les gênes de la morosité et du pessimisme? si oui, que faire pour en sortir, tu sais le dicton: « chassez le naturel , il revient au galop… Bisous et bon après-midi (ici) bisous MTH

    Aimé par 2 personnes

  3. Je me reconnais tellement dans tes mots et ton parcours Dina. Je suis une fille très positive, joyeuse. J’ai une passion pour la vie.
    Mais à un moment donné, tout s’est effacé. Les gens ne me reconnaissaient plus. Je me suis laissée emporter dans un cercle de souffrance, de maux divers et variés. Même mes yeux d’habitude pétillants avaient perdu de leur éclat.
    Le négatif se nourrit du négatif comme le positif du positif.
    Le tout est de pouvoir à un moment donné inverser la vapeur. Heureuse de te savoir à nouveau dans ce cercle vertueux de la joie et de la douceur de vivre.

    Aimé par 1 personne

    1. Moi aussi. J’ai eu le temps d’apprivoiser ma nouvelle vie de mère célibataire et ma solitude. J’ai commencé à y trouver un plaisir fou aussi. Pour accepter de renoncer à ma “liberté”, ne plus être seule, C’est qu’IL est merveilleux. Je baigne dans beaucoup de félicité et d’amour. Bises

      Aimé par 1 personne

  4. Alors moi, comme tu le sais, c’est le contraire ! j’ai baigné dans la tristesse et la négativité et un jour j’ai découvert que l’on pouvait vire autrement, que la vie n’était pas triste, que ce n’était pas inéluctable et surtout pas un déterminisme, que je pouvais vivre autrement. j’ai découvert que je pouvais agir et sortir de là, rire, aimer, positiver… Mais je sais que c’est fragile, que je dois être très vigilante car la première réaction est toujours de m’enfoncer dans le sombre…je veille sur moi à ce sujet, je remercie, je pratique les petits bonheurs, je change les scénarios…c’est une fatiguant parfois mais beaucoup moins que de sombrer dans les abîmes. Bisous Dina

    Aimé par 1 personne

    1. Tu es amplement raison. C’est fragile aussi pour moi et c’est pourquoi je suis extremement vigilante et je ne le prends pas pour acquis. Faut le travailler tt le temps. Et aussi je ne m’emballe plus. Je garde les pieds sur terre. On ne peut plus se permettre se décevoir! Bisous Cathou!

      J'aime

  5. Très beau blog. Tu dégage tellement beaucoup de sagesse dans tes écrits. Pour ma part je suis encore dans l’état de je ne sais pas ce que je veux mais je sais exactement ce que je ne veux plus. Peut être que parce que je suis beaucoup plus jeune que toi. En tout cas j’ai lu 2 3 de tes articles, et une chose est sur je vais en apprendre des choses…. Je suis très reconnaissante qu’il y ai ce type d’article, ces témoignages… qu’on nous aprends pas à l’école. Un très grand merci 😘

    Aimé par 1 personne

    1. Merci tu es gentil. Je te rassure cette étape ne finit jamais et c’est la raison pour laquelle on continue à cheminer. C’est sûr qu’avec l’âge et surtout les expériences de vie on devient “relativement” plus sage ☺️😅. Contente que tu puisses trouver du nouveau sur mon blog. Donc il me reste à te souhaiter la bienvenue “chez moi”. Je vais te lire aussi c’est certain. Bisous

      Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s