Prendre soin de son coeur

Depuis un certain temps, mon cœur rebelle de saumon a l’air de bien aller. Il s’est ajusté en trouvant sa zone de tolérance.

Malgré tout ce qu’il a dû endurer lors des deux dernières années, il trouve toujours le moyen de maintenir son beat et de s’auto-régénérer. Incroyable comment cet organe simple est si sophistiqué, si complexe et si primordial à notre survie.

Il y a eu des moments où je pensais que la douleur allait le faire faillir. Une douleur émotionnelle accablante et perturbante. Elle est physique car on la ressent autant que n’importe quelle autre douleur et même plus.

Une sensation que le cœur est sur le point de déchirer notre poitrine et partir loin…

C’est violent!

Heureusement, cette douleur est éphémère. Elle diminue au fil des jours et finit par se dissiper.

Lors de mes pires déceptions amoureuses, je pensais que mon cœur allait me lâcher.

Il ne l’a pas fait. Son mécanisme de survie était aussi fort que la vie. D’après Nietzsche, « ce qui ne tue pas, rend plus fort ».

Les expériences douleureuses sont utiles voir nécessaires à notre dévelopment personnel. Elles font accroître notre force morale afin de pouvoir faire face à la vie avec plus de confiance et de contrôle.

Naturellement, je ne peux qu’approuver!! La preuve? Je suis encore là et plus solide émotionnellement qu’avant. La nouvelle MOI est plus forte, surtout plus résiliente!

Je me remets désormais plus rapidement des déceptions! La douleur demeure mais moins longtemps. Tu pleures un coup. Tu t’essuies les larmes. Tu te remets debout. Et puis tu t’en fous. Ta carapace finit par prendre de l’épaisseur pour te protéger.

À un moment donné, je m’en rappelle bien encore, je me maquillais les yeux avant de sortir travailler. J’ai vu le reflet d’une étrangère dans le miroir.

Mon cœur a pris plein la gueule en réalisant que c’était moi. Elle avait un regard fade, vide de vie. Cette étrangère n’était autre que ce qui restait de moi. Ce choc était positif car beaucoup de décisions et d’actions en ont découlé depuis dans le but de me retrouver.

Aujourd’hui, grâce à mon cheminement, je suis en paix avec moi-même. Je n’ai pas retrouvé mon ancienne moi, ce qui est parfaitement normal.

Je ne suis plus cette fille. Je suis qui je suis devenue aujourd’hui. J’aime mieux cette nouvelle version de moi qui est plus forte, plus zen, plus cérébrale, plus déterminée et plus joyeuse. Avant, je disais oui quand je voulais dire non.

Je passais l’intérêt et le bien-être de tout le monde avant les miens. Même des fois aux dépends des miens.

Personne ne viendrait te dire que tu devrais penser en premier à toi. On finit par prendre ce que tu fais aux autres par acquis. On développe des attentes envers toi. Tu te mets de la pression pour être à la hauteur de ces attentes.

Tu t’oublies. On t’oublie. Tu deviens ce que tu offres inlassablement.

Heureusement, j’ai brisé les chaines qui ont aliéné pendant de longues années la femme que j’étais. C’est hors de question d’accepter à nouveau ce que j’avais accepté dans le passé. Mon saumon sauvage ne se transformera jamais en un saumon d’élevage.

Mon cœur n’est plus susceptible d’être facilement manipulé car il a appris à la dure ce que c’est et il en a souffert.

Désormais, j’en prends bien soin sans nécessairement l’empêcher de s’ouvrir à l’amour, au vrai. Celui dans lequel je m’épanouis, j’éclos comme une rose méditérranéenne au printemps. Un amour sain tout simplement.

« J’ai souvent pensé que ma capacité à souffrir était égale à ma capacité d’aimer. Que chacune de mes larmes répondait à chacun de mes rires. Que chacun de mes tourments répondait à chacune de mes convictions. Que chacune de mes craintes répondait à chacune de mes certitudes. Que ma peine glorifiait ma joie. Que ma défaite honorait ma victoire passée. En perdant, j’ai appris à reconquérir, non l’autre, mais toutes les parts de mon coeur pulvérisé. « Nina Bouraoui, Beaux Rivages

28 réflexions sur “Prendre soin de son coeur

  1. Dina c’est incroyable il y a tellement en toi de ressemblance moi que je réalise que mon coeur est encore bien fragile et que je prends plus très soin de lui. Et comme par hasard cette nuit il tambourinait si fort dans ma poitrine que j’ai pensé un instant que cette fois il allait me lâcher. (J’ai subi voici 2 ans une opération a coeur ouvert)
    Bonne journée Diana

    Aimé par 1 personne

    1. Fais attention à toi Roberte et essaie de méditer avant le dodo et de bien respirer. Ça pourrait aider pour faire le vide. S’il tambourinait, c’est qu’il y a quelque chose qui te stresse ou qui t’embête. J’en ai de ces moments à cause de l’anxiété. C’est moindre maintenant heureusement mais ça peut me réveiller en plein nuit et c’est un feeling très désagréable. Attention à toi. Câlins💕

      Aimé par 1 personne

      1. Merci Dina je reconnais que cela faisait longtemps que cela était arrivé sans doute un peu de surmenage. Et de plus j’ai un gros rhume. Mais cette nuit vers 4 heures du matin je t’avoue avoir eu très peur. Aujourd’hui je suis dans cirage!!! Merci pour tes bons conseils Bisous💕

        Aimé par 1 personne

  2. Très joli texte.
    Je crois que le cœur se renforce, qu’il trouve sa place au fil des expériences. Toutefois il faut aussi le ménager. J’ai eu trop tendance à l’exposer à tout. Maintenant je fais attention à lui, à moi. Il me rappelle parfois à l’ordre. Et je prends le temps de respirer, de prendre conscience de la chance que j’ai d’être en vie.
    Tes mots font du bien Dina.
    Prends soin de toi.

    Aimé par 1 personne

    1. Merci Marie. J’en prends bien soin, t’inquiète. Je commence à bien me connaitre. Je ne me fais plus d’attente et c’est pourquoi de moins en moins déçue. J’ai eu mon lot pendant 41 ans et les prochaines 41 seront différentes. C’est certain!
      Contente que tu aies aimé mon texte. Bisous

      J'aime

  3. Je partage le commentaire de Marie. je l’expose moins mon odeur, je fais attention ! Trouver un équilibre n’est pas facile. Je me suis fermée pendant longtemps mais le problème est que quand on ferme, on ferme tout et on commence à s’assécher. Aujourd’hui, j’essaye d’ouvrir avec conscience et un peu de distance. Je sens que mon coeur non pas de saumon mais d’artichaut est toujours là, bien présent et qu’il pourrait s’enflammer en un rien de temps mais je l’aide à rester calme et tranquille, a observer, à résister aussi parfois, à prendre le temps et pour l’instant je trouve cela plutôt positif ! Tu as l’air d’avoir fait un long chemin. Prends bien soin de ton p’tit coeur Dina.

    Aimé par 1 personne

    1. Très long mon cheminement et chemin et c’est pour ça que je fais désormais attention. Je suis passionnée de nature et je me donne à fond. Je ne fais RIEN à moitié. Donc le risque de m’atteindre est élevé. C’est la raison pour laquelle, j’ai bcp travaillé sur mon intelligence émotionnelle. Je considère que j’ai bien réussi. Mon coeur est encore très en vie, l’amour est mon carburant mais j’ai mis des balises. Un travail acharné de 2 ans et ce n’est jamais fini. Je me mets souvent en question et je m’auto-évalue en permanence. J’avoue que c’est gossant mais ça donne des résultats. Il y a des hauts et des bas mais je me relève vite de mes bas à cause de ça. Je ne me permets plus de stagner dans la douleur et l’auto-torture émotionnelle. Je ne m’apitois plus sur mon sort. J’avance, je regarde droit devant moi. Le passé me sert de leçons, c’est tout. Ceux qui me suivent ici depuis quelques mois ont vu mon cheminement. Prends soin de toi et aime-toi. C’est le secret de ma recette pour toi. Je t’embrasse❤️

      J'aime

      1. Ici aussi et j’étais le voir. J’ai pleuré ma vie. Étrangement je me suis dit la même chose. On est des passionnées qui se donnent à fond mais au lieu d’accepter le cadeau qu’on est capable de leur offrir, ils font quoi? Ils prennent la fuite! Ça ne fait pas de nous moins passionnées pour autant. Un jour, la bonne personne capable de s’assumer et surtout PRÊTE à nous donner autant qu’on lui donne, entrera dans notre vie et l’embellira. Faut y croire ma belle et continuer de rêver….

        J'aime

      2. J’ai pleuré ma vie aussi….. Et en plus moi avec mes origines communes avec elle , quand ça parlait en italien j’avais des frissons. Depuis ce film est sur mon ordinateur, mais je n’arrive pas à le regarder je pleure des le début alors j’arrête le film….

        Aimé par 1 personne

    1. Merci bcp ma Maud. Contente que ça puisse aider un peu. Faut que je l’applique plus souvent. Mon coeur n’est pas à son meilleur ces temps-ci. Je fais de mon mieux pour rebondir. Je t’aime. Merci d’être là pour moi❤️

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s