Insomnie quand tu nous prends…

img_7349

C’est 3 heures du matin. Une autre nuit d’insomnie. Après deux jours de maladie, je me sens épuisée à tous les niveaux et à fleur de peau.

De plus, j’ai beau essayé d’être positive mais je me rends compte que toutes les circonstances complotent pour m’enlever ce brin naissant de positivisme.

Une autre nuit dure mais cette fois ce n’est pas à cause de la maladie. Un autre genre de douleur. Le genre qui peut être tellement puissant qu’on est capable de sentir son cœur se broyer. J’ai permis encore une fois à mon cœur de battre. Je l’ai cherchée cette douleur. Malgré que je le sais, je ne peux empêcher mes larmes de couler à flot.
Je suis devenue une spécialiste des déceptions. Et pourtant, j’ai toutes les bonnes intentions du monde. Je me donne à fond, avec mes 100%.

Trouvez l’erreur! N’ai-je pas encore appris ma leçon?

Il y a 2 jours, quelqu’un m’avait dit que le mot « célibattante » a été inventé pour moi. Je crois qu’il a raison. Je le suis et je vais continuer de l’être pour au moins me protéger de la douleur. Je suis une fière célibattante qui se retire lorsqu’elle réalise qu’elle n’est pas dans la bonne bataille. Car nos batailles, il faut les choisir. Sinon les leçons du passé ne serviront à rien.

J’ai appris à la dure et je me suis battue pour être ce que je suis aujourd’hui.

Je n’ai plus le droit à l’erreur. Je me dois d’être heureuse et comblée. Par contre, je suis la seule qui est responsable de mon bonheur. Personne d’autre. Ça doit émaner de l’intérieur.

Je vais poursuivre mon cheminement intérieur et prendre soin de mon cœur qui a été meurtri, poignardé, violenté au fil des années mais qui continue à trouver le moyen de battre, d’aimer, de pardonner, de donner sans limites. Sans s’abriter surtout en-dessous d’une armature.
Et c’est le plus noble qu’un cœur puisse faire. J’en suis très fière!

Mais la vie continue….

« Tant pis si elle était naïve, mais elle aurait voulu s’imposer telle qu’elle était vraiment : naturelle, sensible et rêveuse! » Guillaume Musso

8 réflexions sur “Insomnie quand tu nous prends…

  1. On dit que, dans une vie il n’y a pas d’erreurs, il n’y a que des leçons… Ce sera peut-être une pensée à méditer lors de ta prochaine nuit d’insomnie ! Ah mais suis-je bête ! C’est justement ce que tu as fait !
    Bon, le problème est que l’insomnie accentue la survenance d’idées noires et influe négativement sur le moral, donc pour positiver, pas le choix : il faut profiter de bonnes nuits d’un bon sommeil réparateur.
    Je pense que, pour chasser toute pensée dérangeante de ton esprit, tu pourrais essayer de te remémorer tes succès, tes épreuves surmontées, tes actions utiles, tes jours de chance… Mais ça, je suppose que tu le fais déjà, j’enfonce des portes ouvertes.
    Je ne te connais quasiment pas, Dina, je ne sais rien de la nature de tes questionnements, mais avec mon regard extérieur, j’ai l’impression que les choses se sont fortement améliorées pour toi depuis quelques temps, cela signifie donc que tu es sur une bonne voie. Non ?

    Quoi qu’il en soit, le jour va se lever à Montréal, ça va être l’occasion pour toi et tes bouts de choux (je sais pas si c’est une expression usitée au Québec) de sortir (en portant des vêtements adaptés aux conditions météo du Grand Nord) prendre un bon bol d’air frais, d’explorer le côté créatif de la force, de recharger les batteries, bref… pratiquer ensemble des activités que vous trouvez amusantes.

    Mes plus chaleureuses pensées.

    p.s. : Quand la vie ne te donne que des citrons, fais-en de la limonade !

    Aimé par 1 personne

    1. En effet, le jour s’est levé sur la Belle province et ça me laisse avec un goût amer. J’ai mal en d’autres termes. Mais ce n’est que temporaire, right? Tout est éphemère même la vie elle-même. Mais vu mon caractère et mon cheminement, ça va bien aller. Aucun doute là-dessus. Je m’en veux tellement d’avoir cru! Je suis la seule à blâmer. Je déteste comment je suis faite! Je prends soin de tout le monde sauf de moi-même. Bon bref! Mon trio est là et ça va bien aller. Leur amour va baumer toute blessure.
      Merci pour ton passage, Yannucoj.
      Belles pensées du Québec😘

      J'aime

  2. Et si on était bienveillantes avec nous-même ? Bien sur que tu as le droit à l’erreur… Je me rends compte de jour en jour que l’injonction au bonheur et à être heureuse me fait du mal. J’ai lu il y a peu une phrase qui m’a inspiré :  » le sens de la vie n’est pas d’être heureux mais d’évoluer ». je trouve ça nettement plus juste. je suis sur sans te connaitre que tu es une bonne personne. Moi aussi, je prends soin des autres avant moi-même. L’on a besoin d’apprendre à se construire et à être douce avec nous même. Je t’embrasse

    Aimé par 1 personne

  3. J’ai connu des passages à vide comme toi, comme chaque humain. je me suis enfermé dans ma foi. Celle de croire en moi, celle qui m’a donné la force de vaincre la lumière de veille pour enfin retrouver la paix de l’obscurité de mon for intérieur loin des bruits assourdissants d’un passé proche. Seule toi et toi seule peut trouver la voie de ton bonheur.
    Bon courage Miss Dee. Bonne soirée.

    Aimé par 1 personne

    1. Tes mots c’est du baume sur mon petit coeur meurtri. Merci. Ça fait partie de la vie. C’est un passage nécessaire pour atteindre la vraie délivrance et le vrai bonheur. Chaque personne rencontrée sur notre chemin a quelque chose à nous apprendre. Au début ce n’est pas évident mais plus on s’éloigne mieux on le comprend.
      Amitiés du Québec
      Dina

      Aimé par 1 personne

    1. Merci du coeur. C’est passager car je trouve toujours le moyen de rebondir après chaque défaite. Qd on est de nature optimiste, ça aide bcp.
      Bienvenue sur mon modeste blogue et dans mon petit monde de femme, mère, amoureuse (éternelle), célibattante. Le tien aussi est venu me chercher💞

      J'aime

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s