Sous l’emprise de “l’amour”…

img_6508

Les plus « belles » des histoires d’amour débutent par un conte de fées et en un rien de temps, la magie s’estompe et laisse place à la frustration.

Le début donne des papillons dans le ventre. Le mâle se met en mode séduction pour conquérir la fille qui lui plait. Il est prêt à aller loin pour mettre son plan à exécution. Et si ça adonne qu’elle soit prise et non disponible, il serait prêt à la prendre d’un autre pour combler son besoin de marquer son territoire!

Dans ce cas, le but justifie les moyens. La formule à la Machiavel. Aussitôt qu’elle devienne la sienne, les petits jeux de manipulation commencent : le chantage émotionnel.

Au début, il l’appelait et la textait une centaine de fois par jour. Il s’inquiétait pour elle et exigeait de la voir fréquemment.
Aussitôt qu’elle se rende disponible pour lui, toujours prête à satisfaire ses besoins affectifs, il prend du recul et prétend d’être occupé. Monsieur joue au capricieux. Il la blame pour un manque de compréhension et d’empathie . Il veut être écouté en permanence mais ne lui laisse pas la chance de s’exprimer, elle. Il l’accuse de vouloir prendre toujours la parole et d’être incapable d’écouter. Il applique le principe de « la carotte et du bâton » pour la manipuler. De plus, il la fait vivre dans la culpabilité en pensant qu’elle est la cause de tous les malentendus. Qu’elle souffre d’une instabilité émotive alors que le contraire est vrai.

Sa « force » de caractère visible cache un être instable émotionnellement qui souffre d’un certain complexe d’infériorité, et ce pour des raisons que Dieu seul connait.

L’homme vrai est capable de l’accepter comme elle est et ne voit que ses atouts. Il est émerveillé par sa personnalité. Alors que son semblable faible va attribuer sa personnalité à une mauvaise attitude. Ceci n’a rien à voir avec elle. C’est lui!

Malheureusement, son ego masculin le rend aveugle. Son désir maladif du pouvoir mène le jeu.
Qu’il soit oriental ou occidental, ce type d’homme agit de la même façon. Il a les mêmes patterns de comportement. La relation va de pire en pire. L’ambiance devient lourde et pénible à supporter. Le conte de fées prend fin officiellement. Il est remplacé par un sentiment d’étouffement. La frustration devient le mot d’ordre. Elle l’aime mais est incapable de le comprendre!

Par contre, le jour où elle réalise qu’elle est sous l’emprise d’un manipulateur narcissique avide de contrôle, qui trouve du plaisir dans ce jeu pervers, elle sera prête à renverser la table pour revenir à la vie. Sa seule porte de sortie est de prendre la fuite. Inutile d’essayer de le changer ou du moins espérer qu’il pourra changer.

La femme ne demande qu’à être aimée, écoutée des fois et surtout de se sentir importante à ses yeux. C’est simple. Il suffit de lui rappeler qu’elle est belle. De lui tenir la main en public. D’être attentif à ses besoins. La texter pour lui dire qu’il pense à elle, même s’il est débordé de dossiers ou qu’il est occupé avec ses amis. De respecter ses moments de silence et lui permettre de venir d’elle-même à lui. De l’appeler juste pour lui dire que sa voix lui manque.

C’est une recette gagnante. Elle va lui retourner ses attentions par tonnes. Elle va être son amie, sa complice et sa partenaire.
Elle va le soutenir dans tous ses projets. Elle va rendre sa vie meilleure, plus légère, plus le fun. Elle va être en humeur lorsqu’il arrive chez eux le soir. Elle va rire avec lui, le jaser et lui donner plein d’amour.
Elle ne manquera pas une occasion sans lui dire qu’elle l’aime et qu’elle le trouve beau.
Elle ne sera plus jalouse de ses sorties en solo car il la rassure en permanence.

Ce n’est pas difficile à réaliser mais ça prend un minimum d’intelligence émotionnelle et une personnalité ouverte et souple pour rendre cette formule gagnante. Il suffit de transcender son ego masculin s’il veut vivre heureux.

Pourquoi permettre à la tristesse de prendre le bord?
S’il n’est pas capable de mettre en exécution ces simples actions pour pérpetuer la paix et l’amour dans le couple, il vaut mieux rester célibataire et laisser un autre prendre soin d’elle et la rendre heureuse.

19 réflexions sur “Sous l’emprise de “l’amour”…

  1. Salut Dee. Merci pour ce partage honnête, pour oser montrer ta vulnérabilité, de ne pas jouer aux femmes fortes. En fait, ta force est justement dans cette authenticité. C’est dommage de voir cette racaille tourner autour de toi, car tu sembles être une personne vraiment spéciale. Au fond, c’est un peu normal peut-être… les trésors attirent souvent les truands ;o) C’est peut-être ce qui explique pourquoi, dans une couple, il y a souvent une personne qui se donne tout entière et l’autre qui ne donne que des miettes. Le rêve (réalisable?), c’est quand se croisent les chemins de deux personnes qui veulent tout donner. C’est vraiment ça, ma définition d’un couple. Et c’est ce que je te souhaite

    Aimé par 2 people

    • Merci pour ton beau message. Ça me touche beaucoup. J’ai appris au fil du temps de détecter les signaux et de déchiffrer certains traits de comportement. Ça ne m’empêche pas d’aimer la personne et de me donner à fond. Mais il y a des limites à tout. J’aime la vie, j’aime vivre. J’ai eu mon lot de toutes sortes de batailles. J’ai payé cher à tous les niveaux pour me rendre où je suis aujourd’hui et ce n’est pas vrai que je vais me contenter de peu…d’amour ou de vivre sur les marges et d’être accusée à tort et à travers d’instable, d’arrogante ou de malhonnête pour la simple raison que je n’accepte pas ce qui est médiocre, que je n’ai pas l’espace pour parler ou me retirer dans ma bulle pour retrouver le neutre. Je suis encore vulnérable mais loin d’être fragile, loin d’être facilement manipulée par qui que se soit. Une déception amoureuse est moins douleureuse que vivre moins que je mérite.
      Lorsque tu connais ta vraie valeur, tu ne peux accepter moins. Et surtout tu n’attends pas aux autres de décider de ta valeur.
      Merci d’avoir pris le temps de t’arrêter “chez moi”.

      J'aime

  2. « Ça ne m’empêche pas d’aimer la personne et de me donner à fond »… ça c’est une attitude exceptionnelle, Dee, car le reflexe naturel est de fermer la porte du cœur à double tour. Ce n’est pas tout le monde qui arrive à faire cet équilibre entre un cœur qui est encore capable d’aimer et une tête qui tire malgré tout des leçons du passé pour ne pas se retrouver toujours avec le même genre de spécimens. Certaines femmes ne parviennent pas à cet équilibre, dressent un mur de béton devant leurs sentiments et deviennent de vieilles picouilles aigries et ratatinées. 😀 Bravo d’éviter cette triste destinée. Et surtout, courage et patience! Je suis sur qu’il y a un homme fait pour toi quelque part sur cette terre.

    Aimé par 1 personne

  3. Pingback: Sous l’emprise de “l’amour”… — Mon coeur de saumon – musnadjia423wordpress

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s