Résister à l’amour

IMG_2293

En cet après-midi gris et maussade, l’inspiration me tombe dessus comme un éclair. L’orage qui est supposé être à l’extérieur, en ce juin bizarroïde, gronde plutôt en moi. Depuis quelques jours, une boule de « stress » a trouvé refuge dans mon estomac. On dirait que l’année difficile que je viens de vivre a soudain décidé de se venger de moi. De nature optimiste et positive, cet état second vient ébranler mon existence. Est-ce la colère? La dernière étape du deuil de la séparation d’un mari de 14 ans de vie commune? La mère à temps partielle que je suis devenue? Mes soucis financiers? Le manque de support de mes proches? Mes attentes d’une vie de couple que je vis avec mon amoureux?
Je sais et je sens que quelque chose se manigance en moi. Mais ce quelque chose ne s’est pas encore dévoilu. Je suis en mode survie. Mon pilote automatique est en contrôle. Je suis consciente que je devrais reprendre le contrôle à un moment donné. Mais pas encore. Je suis en tentative d’écoute de cette petite voix en moi. Suis-je devenue sourde ou est-elle encore silencieuse?
Pour revenir un peu en arrière afin de donner sens à ce que je vis, il y a un an j’ai fait mon saut dans le vide. J’ai quitté ma maison, mon foyer, ma vie familiale. J’ai quitté tout ce que je connaissais à ce jour. Je suis sortie de ma zone de confort, qui, disons les vraies choses, n’était pas vraiment ma zone de confort vu qu’il n’y avait aucun confort.
Je me suis lancée dans une nouvelle vie : un nouveau statut de femme séparée et de mère célibataire. J’ai tout laissé derrière moi. Je n’ai pris aucun des meubles par peur ou par superstition que la malédiction allait me poursuivre dans mon nouveau chez moi. Je ne voulais aucun souvenir accroché à ses meubles. Je partais de zéro. Légère. Soulagée. Libre.
L’année est passée vite. J’ai appris à gérer ma vie du mieux que je peux avec tout ce que ça implique.
J’ai eu mon (gros) lot de hauts et de bas et j’étais sur des montagnes russes en permanence.
Dans ce chaos sucré-salé, j’ai rencontré un homme qui a chamboulé mon coeur encore meurtri.
Je peux officiellement dire que c’est la première fois en 40 ans que je connais l’amour. Je ne ferai pas son éloge, là mais je me suis sentie humaine, en vie, heureuse, épanouie….simplement amoureuse.
Ma vie, en ce moment, n’est pas simple. Mais lui, c’est mon cadeau de la vie, le baume sur mes blessures du coeur.
Une leçon apprise durant ma première année de vie solitaire est que l’amour est le remède à tous nos maux.
Ouvrez votre coeur et votre âme à la vie et acceptez ce qu’elle vous offre. Ne refusez pas sa générosité juste parce que vous avez été déçus, blessés, trompés. Permettez à votre coeur de guérir et n’ayez pas peur d’une nouvelle chance.
Mes derniers jours vécus avec cette boule à l’estomac m’ont démontré à quel point j’étais fragile et vulnérable. C’est la cloche qui m’a fait réaliser que je résiste à l’amour que l’univers m’envoie, que ma mission est d’être heureuse et rendre les gens que j’aime heureux.

14 réflexions sur “Résister à l’amour

  1. Wow tout un premier article ! C’est tellement agréable de te lire..on sent très bien l’émotion ou l’on doit la sentir, tu as un beau talent et j’ai vraiment hâte de lire tes prochains articles. Bravo Miss Dee ! Ton premier lecteur qui t’aime tres fort ! Bisous !

    Aimé par 1 personne

  2. Wowwwwww…. Tu m’a fait partir sur un nuage loin très loin pour vivre des émotions tristes et en même temps des émotions d’amour et d’espoir. J’adore… Félicitations ma chère 😍

    Aimé par 1 personne

  3. Je t’encourage Dina à poursuivre ton projet qui te permettra de t’epanouir davantage et qui surtout, en inspirera bien d’autres qui vivent des épreuves et des émotions semblables aux tiennes. Une belle inspiration… merci

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s